le bienfait du ronronnement des chats

  • Ronron-thérapie : Chat-man... un grand guérisseur !

    RONRON-THERAPIE vous avez dit ?…….Mais qu’est-ce que c’est … ?

    « Si vous êtes anxieux…Si vous avez des problèmes de tension artérielle…Si vous avez besoin de booster vos défenses immunitaires…

    Si vous avez une fracture osseuse à cicatriser…Ou tout simplement besoin de douceur, de calme et d’apaisement … »

    Alors Ecouter le ronronnement de votre chat ! 

    Et oui, nous savions que nos amis félins nous aidaient à prendre conscience de nos blessures, qu’ils étaient de véritable medium à nos côtés, qu’ils pouvaient être des chats nettoyeurs de lieux ou chats guides … Mais nous étions loin de nous imaginer le pouvoir bénéfique de leur ronronnement !

    Que se passe-t-il exactement lorsqu'un chat ronronne ?

    En ronronnant, notre chat émet des vibrations en basses fréquences (entre 20 à 50 hertz) qui proviennent de son larynx. Il utilise sa cage thoracique comme d’une caisse de résonance (même principe qu’avec les instruments de musique ; à retenir car nous en reparlerons plus tard).

    Nous percevons ce son par nos tympans mais aussi par des terminaisons nerveuses (les corpuscules de Pacini) qui se trouvent au ras de notre peau. Notre rythme respiratoire et cardiaque baisse et nos muscles se relâchent ; nous plongeons progressivement dans un apaisement général.

    Ecouter ce doux bruit entraine une production de sérotonine.

    Et nous y voilà ! C’est cette hormone qui joue un rôle sur la qualité de notre sommeil et de notre bonheur !  On l’appelle aussi « l’hormone de la sérénité” ou la “molécule de la joie de vivre“ !

    Le chat......serait-il alors un "Chat-Man" qui nous soigne....?Chat man finalise couleur 1

    Certainement.....et d’autres l’ont compris ! :

    Les entreprises japonaises sont connues pour leurs horaires interminables et des relations hiérarchiques souvent stressantes. L'une d'elles a trouvé une thérapie, un trait d'union entre collègues : les chats.

    La Tokyoïte Ferry Corporation, spécialisée dans le développement des pages web, a adopté neuf chats en 2015. Les félins sont autorisés à se déplacer dans tous les bâtiments.

    Les dirigeants ont constaté que nos petits amis ont favorisé la cohésion et la productivité des salariés. Cela a permis un autre échange entre salariés et donc une découverte de l’autre et une conscience de travailler ensemble.

    Devant le succès de cette initiative, la société a encouragé les salariés à venir travailler avec leur animal de compagnie moyennant une petite contribution.

     

    Les bars à chat.....

    Si vous n’avez pas de chat mais une terrible envie d’entendre ce doux ronronnement vous pouvez vous rendre dans un bar à chat.

    Il y en a 60 à Tokyo ! Oui ok c’est un peu loin !

    Depuis quelques années, nous en trouvons en Europe et aussi en France à Lyon, Paris, Grenoble, Toulouse, Strasbourg et Clermont-Ferrand.

     

     

    Ces bars sont parfois controversés, ceux du Japon en particulier… Nous vous proposerons prochainement un petit reportage sur le bar à chats de Clermont-Ferrand.

     

    Ronron de bien-être mais pas seulement ... la science pour preuve ! :

    Des chercheurs Américains suite à une étude menée en 1950 ont découvert qu’à fracture égale un chat se rétablit trois fois plus vite que tout autre animal. Son ronronnement l’auto-guérie.

    D’où coup, certains kinésithérapeutes utilisent dans leurs cabinets des enregistrements de ronronnement de chat pour accélérer les cicatrisations osseuses.

    Véronique Aïche dans son livre « la ronron thérapie » explique que le ronronnement est un puissant antistress, un régulateur de la tension artérielle et un booster de défenses immunitaires.

     

     

    Le ronronnement peut être aussi un signe de reconnaissance pour le chat (notamment lorsque son repas lui est servi), de confiance, une invitation au contact mais aussi un signal de souffrance ou de détresse. C’est ce que développe le vétérinaire toulousain Jean Yves Gauchet dans son livre « mon chat et moi on se soigne ».

    Mireille